iacchosalpins

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 31 mai 2007

l'Alsace chez Pierre

Cornalin, Christophe Abbet (Pierre)

Terrine poisson

Chablis 1er Cru Montmains 1996 Brocard (Pierre)

Charcuterie

Pinot Noir Burlenberg 1995 Marcel Deiss (Alain)

Pinot Noir Bollenberg 1996 Château d'Orschwir (Renaud)

Curry d'agneau

Pinot Gris Clos Saint Urbain Rangen de Thann 1997 Zind Humbrecht (Alain)

Bergheim Althenberg Grand Cru 2003 Marcel Deiss (Pierre)

Fromages

Pinot auxerrois 2000 Jos Meyer (Claude)

Rieling Jubilée Hugel 2001 (Claude)

Marsanne 2000 Christophe Abbet (Marc)

Pinot Gris SGN 1999 P. Humbrecht (Philippe)

Surmaturé 34/67 2000 Christophe Abbet (Pierre)

Tarte aux fraises

Gewurztraminer SGN Kientzler 1988 (Michael)

Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepfle SGN vin de glace 2001 Seppi Landman (Pierre)

Gewurztraminer Fronholz SGN 1998 Ostertag (Michael)

mercredi 30 mai 2007

le 05 mai chez Alain

vignes chapa 05/05/07Le 05 mai paraît déjà bien loin, car depuis 20 jours, les souvenirs de 4 visites et dégustations s'entrechoquent et il va falloir faire fonctionner ce qu'il me reste de neurones. Pas simple. Donc je vais me limiter à lister les vins avec 2/3 commentaires sur ceux que j'ai préférés. Ce post est donc complètement inutile pour ceux qui cherchent des infos sur ces vins, c'est juste pour se rappeler ce qu'on picole. D'ailleurs en me relisant j'échappe à grand peine à la tentation d'opérer des coupes sombres.

L'ami Francis était de passage, de retour d'Italie avec des flacons à nous faire goûter et autres spécialités locales, comme un saucisson plus que frais appelé là-bas le petit chasseur parce qu'il est juste assez gros (ou petit) pour tenir dans la poche du chasseur. C'est que le chasseur italien a faim, quand il est embusqué et attend le gibier.

Et c'était aussi le retour du Pierre-Yves.

Et Renaud avait amené 2 rillettes différentes, au gras et au vin, faites avec ses petites mains. Fort réussies et appréciées. Les rillettes ...

Nous étions donc : Alain, Pierre-Yves, Pierre, Michael, Francis, Philippe, Renaud, Marc

Dans mon souvenir :

- Comète - Raymond Boulard - 1986 (alain) : la Comète 86, une des meilleurs que j'ai goûtées, évoluée et vineuse mais une grande finesse de bouche et de bulles.

- L'effervescent italien amené par Francis ne m'a pas laissé de souvenir agréable, mais la méthode traditionnelle 100% de chardonnay faite par Verget en Mâconnais (? je crois que c'est pas totalement exact, la zone d'AOC est un nom composé) était intéressante. D'ailleurs ça avait l'air de causer pas mal entre Michael et f6b sur les qualités et les défauts du flacon.

- Château de Beaucastel Vieilles vignes 100% marsanne 1998 (michael) : assez décevant à l'ouverture, massif et presque fermé, en comparaison du 98 goûté il y a 2 ans. j'ai donc gardé le verre et 3 heures plus tard, c'était bien plus ouvert et complexe et digne de ce qu'on pouvait en attendre.

- Haut Brion 1995 Blanc (alain) : beaucoup aimé, m'a rappelé le Laville Haut Brion 84 (Alain seulement est d'accord avec moi), des arômes tertaires et belle longueur en bouche avec une certaine fraîcheur, envie d'y revenir. Pas le blanc de tous les jours en tout cas.

- Ampelidae ++ 2004 (marc) : Pierre avait fait une terrine d'enfer à base de canard, foie gras et écorce d'orange confite, et on a décidé de façon collégiale de passer un petit liquoreux pour tester là-dessus, et j'avais à priori ce qu'il fallait , avec pas trop de résiduel. Mission accomplie pour Ampelidae ++ 2004, de l'avis général très fin et bien équilibré, pas mal pour un vin du Haut Poitou.

- Clos de Vougeot Jean Grivot 1988 (pierre) : Le Clos de Vougeot de Grivot en a laissé plus d'un circonspect, le nez au fond du verre. Pas aisément placé en Bourgogne, peut-être un peu affaissé, peut-être le début du déclin, mais tout à fait correct à table sur le Boeuf Bourguignon d'Alain. Enfin, on demande pas à un Clos Vougeot d'être correct ...

- Château Siran 1989 (renaud) : Un souvenir d'un Siran 89 un peu évolué, normal vu son âge, mais bien charnu et agréable.

- Torrione 1999 Petrolo Toscana (philippe ?) : Un trou de mémoire ...

- Ballast Stone Shiraz 2001 (pierre-yves ?) : Un autre trou de mémoire ...

- Ampelidae P.N. 1328 2005 (marc) : Pas de trou de mémoire pour le P.N.1328 d'Ampelidae : pour la déception et parce que je l'avais amené ;-). Le coquin m'a bien déçu, une matière bien concentrée mais qui semblait dispersée aux 4 vents avec des nuances végétales, je ne savais pas trop quoi en penser, à part l'évidence : le plaisir n'était pas là, en fait il y avait même du déplaisir

- Roussette de Savoie - Marestel 2000, Dupasquier (alain) : Une roussette de marestel qui arrivait bizarrement à ce point de la soirée, sauf que ça fonctionnait pas trop mal, "blanc sur rouge, rien ne bouge", et elle avait encore le gras et la vivacité pour ne pas se faire écraser et se faire remarquer. Un bémol : pas aussi pure et équilibrée que celles goûtées les fois d'avant.

- un verdùz dai cinq - marco sara (f6b) : je me souviens juste que j'en garde une impression favorable, pas mal de sucre et une nette tendance oxydative.

- Maria Juby 1997, Patrick Baudouin (alain) : on se demande en la goûtant comment on peut arriver à faire mieux, et pourtant on a goûté Après Minuit 97 il y a quelques semaines, mais franchement ... Maria Juby suffirait à mon bonheur

- Domaine de la bongran - cuvée botrytis 2000 (alain) : Une cuvée Botrytis qui faisait dans la finesse et la pureté et la fraicheur, rien à dire ... sauf que je l'aurais bien goûtée avant Maria Juby

ça manque quand même pas mal de ne pas prendre de notes dans le feu de l'action ...

mercredi 4 avril 2007

5 sur 5

apres_minuit.jpg Hier soir, Pierre, Michael, Alain, Philippe et Marc.

Diebolt Vallois, Fleur de Passion 1999.

100% Chardonnay, un nez fin, très présent et complexe. une bulle très fine. une bouche vineuse, vive, persistante. très beau Champagne.

La Begou 2005, Maxime Magnon, Vin de pays de la vallée du paradis

nez de pomme qui s'en va à peine à l'aération, bouche volumineuse avec un poil d'alcool, heureusement qu'une belle acidité équilibre tout ça. on ne connait pas le cépage, ça pourrait être du sauvignon ou du chenin, mais sous le soleil du Languedoc, pas toujours facile de reconnaitre les cépages traditionnellement septentrionaux. s'harmonise au bout de quelques minutes dans le verre.

Meursault 1999, J.F. Coche-Dury

pour Philippe, aucun doute, c'est un Meursault. Pierre lui demande comment il ferait la différence avec un Puligny. heuuu ...... c'est très très bon. un "Villages" du niveau de bien des 1er crus selon Alain, et on peut attendre ses petites soeurs pendant plusieurs années encore. impeccable sur la tourte aux champignons ...

Vosne-Romanée 1er cru "Les Petits Monts" 1997, Domaine François Gerbet

un joli pinot, le nez sur la groseille, on retouve une pointe acidulée en bouche. joue sur la finesse, un peu trop même, manque un peu de corps à l'ouverture, mais prend de la consistance au bout de quelques minutes dans le verre. pas mal du tout sur les rissoles au boeuf et le pâté de canard.

Château Pradeaux 1993

Pradeaux, toute une histoire. C'est pas faute d'avoir essayé, mais beaucoup de déceptions avec ce vin, même sur des millésimes réputés. à tel point qu'Alain reconnait Pradeaux parce que c'est pas bon ... ça va pas faire plaisir au descendant du ministre de Napoléon et coauteur du Code Civil ... des tannins asséchants gâchent le plaisir, dommage, il y avait la matière. et ce n'est pas avec les années que ça va s'arranger. le canard farci fait de son mieux pour l'adoucir un peu...

Château Grand Pontet 1990, Saint Emilion

puissance et longueur, le vin emplit la bouche, un fruit et une fraîcheur impressionants pour un vin de 17 ans. très belle bouteille.

Château Calon-Ségur 1990, Saint Estèphe

en comparaison, le Calon-Ségur est plus fermé à l'ouverture et se livre peu. A l'aération il se dévoile lentement, il est dense et compact, encore une belle garde possible pour un grand vin à venir.

"Après Minuit" 1997, Patrick Baudouin, Côteaux du Layon

un ovni qui n'a pas bougé en 10 ans, issu de grains botrytisés extrèmement confits. une concentration phénoménale, un bonbon liquide, un vin de méditation. 30 degrés potentiels et 11 degrés d'alcool acquis pour plus de 320 grammes de sucre résiduel ! ((30-11)*17) . ce qui n'empêche pas l'explosion de fruits confits, abricots rôtis, et cette incroyable complexité. quand je pense que Burtschy et Bettane l'avaient fustigé en déclarant que ce n'était pas du vin et que ça ne tiendrait pas le choc des années, quel démenti fulgurant ! mais qu'est-ce qui t'a pris Pierre d'ouvrir ça avant les autres liquoreux ? l'enthousiasme ? ;-)

"Les Rayelles" 1996, Château Pierre Bise, Côteaux du Layon Rochefort

on devine un nez sur la figue confite. "heureusement", un léger problème de netteté au nez et en bouche permet de ne pas trop regretter. je dis heureusement parce qu'il est de toute façon massacré par Après Minuit. dommage, parce que c'est 96, et une fois que les papilles se sont un peu désaturées du sucre du précédent vin, on sent une belle matière en bouche.

Cru Barréjats 1997, Sauternes

Michael tente de nous consoler avec Barréjats 97, mais il souffre également du passage du petit monstre. belles acidité, matière et amerture en feront sûrement un très beau vin de repas (porc aux ananas ...), mais pas un vin de dessert

Borderies extra vieille Paul Beau, Cognac

un cognac qui a du "ooommmpffff", 53°, c'était la fin de la bouteille, très belle Borderies, mais cause des petites bebêtes qui fourmillent sous mon scalp ce matin. à moins que ce soit le single malt qui a suivi.

faut que je pense à décaler le rdv chez ma nutritionniste.

vendredi 23 mars 2007

goûteur de nuit

goûteur de nuit c'est le même cérémonial, une heure, deux heures au moins avant qu'on commence vraiment.

dans la cuisine, ça glougloute, on met nos tarins dans toutes les carafes et tous les verres qui traînent.

y en a un qui regarde du coin de l'oeil les capsules des bouteilles cachées.

ou qui fait semblant de jeter quelquechose pour tenter subrepticement d'identifier un bouchon dans la poubelle ...

michael à grignan, août 2006

vendredi 16 mars 2007

Chez MT Chappaz en mai 2006

histoire de mettre un peu de couleur, une petite photo qui n'a pas trouvé sa place sur le site ...

chez Marie Thérèse Chappaz, 18/05/2006

Redirection opérationelle

A y est !

http://www.iacchosalpins.net est opérationnel

j'ai choisi d'afficher les URL du site cible pour faciliter l'enregistrement d'onglets, le référencement etc ...

à priori les coquilles sur le sites (liens cassés, images mal dimensionnées ...) sont corrigées

et surprise, bien que le compte ait été pulvérisé sans avertissement par ces *¤£+@$*&§!?! de Free, le compteur lié à iacchosalpins existe toujours et a gardé sa valeur.

enfin, une adresse mail liée au site : postmaster[AT]iacchosalpins.net

jeudi 15 mars 2007

Où en est le site ?

Bonjour tout le monde,

Le site se remet sur pieds petit à petit, mais tout n'est pas encore chargé. D'ailleurs j'ai fait la redirection hier sur Gandi et elle ne fonctionne pas encore, il faut au moins une demi-journée. Je ne me rappellais pas que le site avait pris autant de volume, et j'ai une tempo FTP qui claque de façon aléatoire quand je fais un gros upload, donc faut que je vérifie à la main alors que l'outil est supposé faire de l'upload incrémental ... pfff ...

Et il y a aussi des liens foireux dans les galeries de photos générées automatiquement (sont en absolu au lieu d'être en relatif). Je vais essayer de régler tout ça ce week-end.

Enfin bon, on peut déjà retourner se balader temporairement en utilisant l'adresse en dur de l'hébergeur :
http://mbvhq.free.fr/iacchosalpins

Surtout ne sauvegardez pas cette URL. La bonne adresse est :
http://www.iacchosalpins.net

Ensuite, je reviens sur mon idée d'avoir un blog multi-rédacteurs. Evidemment, pour ceux qui le souhaitent. Les autres, retournez cuver ;-)

Il faut pour cela que vous ouvriez un compte sur Gandi :
https://www.gandi.net/login/new

Vous aurez alors un identifiant gandi du type AB123-GANDI, que vous me communiquerez et que j'incluerai dans la liste des rédacteurs

Pour vous connecter au blog :
https://blog.gandi.net

Pour visualiser le blog :
http://blog.iacchosalpins.net

Au cas où ça vous intéresse, un article du forum
http://www.lebardegandi.net/post/2006/10/13/GandiBlog-multi-redacteurs

tchuuuussss ! marc

mardi 6 mars 2007

Ouverture du blog


On va essayer de paramétrer ça pour des contributeurs multiples, des fois que ça vous tente de raconter un peu tout et n'importe quoi la dernière fois que vous avez fait un sort à une caisse de 12.